ON PARLE DE NOUS DANS LA PRESSE

Vif Weekend_Screenshot_edited.jpg
Trends_Screenshot_edited.jpg
L'Avenir_Screenshot_edited.jpg
L'Echo_Screenshot_edited.jpg

« Il faut quand même une certaine phase d’adaptation pour adopter le produit quand on est habitué aux autres pâtes à tartiner classiques « , prévient l’entrepreneur. L’idéal étant d’habituer les jeunes palais directement avec cette alternative moins sucrée.

Le Vif Weekend

Louis Falisse s'est entouré intelligemment pour mener à bien son projet et faire connaître son produit. Après avoir défini ses bases et sa structure avec l'incubateur nivellois Cap Innove & ID2Food, c'est via la couveuse d'entreprise Créa Job LLN que le produit est aujourd'hui commercialisé.

Trends Tendance

« J’ai regardé l’étiquette et j’ai vu qu’il y avait plus de 50% de sucre. Je me suis dit que ce n’était pas possible d’en manger autant. Partant de ce constat, j’ai cherché un chocolat avec moins de sucre et au final, je n’ai pas vraiment trouvé d’alternative avec un goût chocolaté »

L'Avenir BW

Grâce au pouvoir sucrant de la carotte, le taux de sucre descend à 12% dans la préparation pour plus de 50% dans les pâtes traditionnelles. "L'OMS recommande 25 gr de sucre ajouté par jour et par enfant. Une tartine de Nutella qui contient 56% de sucre ajouté, cela fait déjà 14 grammes".

L'Echo

RadioContact_Screenshot_edited.jpg
Vivacité_Screenshot_edited.jpg
Lumiworld_Screenshot_edited.jpg
Telesambre_Screenshot_edited.jpg

Passage dans la "Feel Good Story" de la semaine sur Radio Contact.

Louis raconte l'histoire de Chocolow et explique comment il a essayé de créer un projet le plus durable possible.

On apprécie le "j'adore le choco" à la fin du clip (à découvrir en cliquant sur le lien ci-dessous)

Radio Contact

Faire rayonner les talents locaux, proposer des activités près de chez soi ou un peu plus loin, découvrir des sites touristiques, des recettes du terroir, des artisans… Si Chocolow fait partie de ce descriptif, waouw !
Découvre le dans l'enregistrement Auvio ci-dessous (à partir de 1:18:00)

Vivacité

L’idée, ce n’est pas que les enfants et les parents en mangent tous les jours. Ça reste un produit sucré. L’idéal, c’est de varier les plaisirs. Pour les autres enfants, ça dépend de leur âge et de leurs habitudes. Comme pour toute habitude alimentaire, il faut parfois un peu de temps pour apprécier une nouvelle saveur. »

Lumiworld

Le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée, mais il est malheureusement souvent négligé, consommé trop gras ou trop sucré. Pour remédier à ce problème, un jeune papa s’est lancé dans la création de pâte à tartiner à base de légumes belges, bio et surtout de saison.

Télésambre